CONSOUDE
(Symphytum officinale, En anglais Comfrey)

sback.gif sup.gif snext.gif
consoude.jpg

consoude.jpg

Attention toxique pour le foie en cas de surdosage.
Plante vivace des lieux humides et ombragés de 0,30 à 0,80 m dont on utilise les racines et les feuilles.

La consoude est vulnéraire, on l'utilise sur les abcès, les ulcérations de la peau, les suppurations chroniques, les coupures, les saignements internes (ulcères de l'estomac), les affections gengivales. Elle est aussi utilisée en compresses sur les entorses, les contusions et accélere la consolidation des fractures.
Egalement : Bronchite, angine, diarrhée.
Et en usage externe : Brûlures, dermatose, gerçures, psoriasis, ulcères.


En infusion une cuillère à soupe pour un bol d'eau ; deux tasses par jour.

Décoction de 100g pour un litre d'eau en lotion et compresses pour laver les plaies.

Cataplasme de 50g de racine, réduite en poudre, avec un peu d'eau et quelques gouttes d'huile, étaler sur la partie a traiter, fixer avec un bandage.

Baumes réparateurs : Récolter les racines de consoude en automne, elle sont noires et gluantes c'est normal, couper en petits morceaux, les recouvrir avec de l'huile d'olive, chauffer un moment au bain marie, laisser macérer 3 semaines si possible au soleil, filtrer, ajouter et faire fondre de la cire d'abeille pour obtenir la consistance désirée. On peut ajouter une goutte d'essence de lavande pour parfumer.

sback.gif sup.gif snext.gif
Consoude officinale, Symphytum officinale, Oreille d'âne, Langue de vache, Confée, Grande Consoude